Illustration redimensionnée par monsieur le Brutal Poulet

La présidente du Rassemblement National revendiquait la “brutalité” contre l’islamisme. Elle répond aujourd’hui à une critique politique du Pape qu’il faudrait “rendre à Dieu ce qui est à Dieu”.

Si le propos de Marine Le Pen invite le chef de l’Eglise catholique à ne pas se mêler des élections, du moins pour ce qui concerne MLP, Le compte Marguerite Stern 2022 la juge tiède face à l’Eglise et la qualifie de “tartuffe de la lutte contre les intégrismes religieux”.

L’expression “rendre à Dieu ce qui est à Dieu” provient de la Bible. Elle est une citation de Jésus Christ lui-même qui aurait affirmé à propos de l’impôt romain qu’il “faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu”.

Toute la question est de savoir ce qui reviendrait à Dieu selon la présidente du Rassemblement National en 2021.

Et si il faudrait comprendre de cette citation de la Bible que Marine Le Pen entendrait s’inspirer politiquement… de la Bible.