La convention d’Istanbul de 2011 est le premier instrument contraignant au monde pour prévenir et combattre la violence contre les femmes.

La convention d’Istanbul de 2011 oblige les gouvernements à adopter une législation réprimant la violence domestique et les abus similaires, y compris le viol conjugal et la mutilation génitale féminine.

Les conservateurs ont affirmé que la charte nuit à l’unité familiale, encourage le divorce et que ses références à l’égalité étaient utilisées par la communauté LGBT pour être mieux acceptée dans la société.

La violence domestique et le féminicide restent un problème grave en Turquie. Un homme a été arrêté dimanche dans le nord du pays après la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle on le voit frapper son ex-femme dans la rue. L’année dernière, 300 femmes ont été assassinées selon le groupe de défense des droits We Will Stop Femicide.

Source : Le Point

By Brutal Poulet

Compte Twitter : @brutal_poulet