Un cas d’école des effets de cette propagande idéologique vendue comme du journalisme.

Une vidéo clivante (probablement volontairement)

…produisant des réactions épidermiques de personnes qui estiment tous avoir raison. Ou comment aggraver les tensions communautaires grâce à ce qui se passe dans le monde.

Al Jazeera “Plus”, un organe de propagande des Frères Musulmans pour manipuler la jeunesse occidentale

On ne présente plus Al-Jazeera “Plus”, la version faussement LGBT friendly du média islamiste Al-Jazeera, financé par le Qatar. Le pays qui finance le développement de la théorie queer en Europe et les Frères Musulmans dans le monde entier. Dont il est admis par les observateurs que des ressortissants très fortunés ont financé Daech. Et qui punit de mort l’homosexualité sur son sol.

Une des principales références de l’islamisme, Youssef al-Qaradawi (Frères Musulmans) anime son émission  Al-Charia wal-Hayat (La Voie [vers Dieu] et la Vie), sur Al Jazeera.

Dans son livre “Le licite et l’illicite”, la principale référence livresque des islamistes après le Coran, al-Qaradawi propose rien de moins que de massacrer les homosexuels.

Pendant ce temps, sur Al Jazeera “Plus”, le point de vue des Frères Musulmans est diffusé sur des thématiques diverses en se prétendant “LGBT friendly”. C’est tellement gros et manipulatoire que… ça passe auprès d’un certain public qui a envie d’y croire. 🤦

L‍e meilleur exemple de résultat de cette manipulation islamiste est sans doute le mouvement de militantes intersectionnelles “Collages Paris”. Une groupe de militantes incohérentes qui se prétendent “féministes” mais qui réalisent un travail au service des intégristes musulmans.

Par exemple en faisant une fixette sur les féministes laïques (telle que Marguerite Stern) qualifiées de “transphobes” et “islamophobes”. Ou en estimant qu’il ne faudrait pas soutenir les cibles des intégristes musulmans comme la lycéenne Mila. Même quand elles sont menacées de mort avec risques sérieux de passage à l’acte.

Si ça ne s’appelle pas être des compagnes de route de l’islamisme, alors je ne sais pas ce que c’est.

MAJ Epilogue : cas d’école de rhétorique sous faux drapeau suite à la publication de cet article

Ou comment parler de “faf” à tort et travers sans raison, juste pour critiquer ceux qui dénoncent les manipulations des islamistes du Qatar.