Un groupe d’extrême droite avait attaqué une manifestation présentée comme “lesbienne” à Lyon. Les réseaux sociaux permettaient de comprendre qu’il s’agissait en réalité d’une manif organisée par des militants de la théorie queer.

Ca n’enlève rien au caractère condamnable de cette agression, sans compter que ces militants d’extrême droite sont certainement incapables de distinguer les adeptes de la théorie queer, instrument du soft-power américain, et les véritables LGBT.

Le site antifa “La Horde” vient de publier un communiqué qui est présenté comme émanant des organisateurs, ce qui est certainement le cas. Ce site diffuse régulièrement des communiqués de groupements de fait locaux présentés comme libertaires ou antifas, mais qui ont parfois des positions d’intégristes religieux pro-hijab et anti “laïquard”.

Ce communiqué des organisateurs déclare notamment : “nous tenons à rappeler que nous condamnons fermement l’instrumentalisation des luttes LGBTI à des fins racistes et islamophobe.”

Un passage dégueulasse qui apporte un soutien, au nom des LGBT, au combat “anti-islamophobie” conceptualisé par les intégristes musulmans, l’extrême droite des pays musulmans, dont le projet idéologique est dénoncé par les militants laïques.

A lire : #CestNousLesTerros : le “féminisme” voilé de l’Action Antifasciste Paris-Banlieue

Emblème des Frères Musulmans

L’islamophobie est un concept théorisé par les Frères Musulmans. Ce sens moderne permet la confusion entre islam et musulmans, et constitue l’ossature du combat intégriste musulman en occident.

C’est dans une totale incohérence que le communiqué déclare ensuite : “Face aux fascistes, réactionnaires, machistes et lesbophobes de tout bord, nous restons debout et résistons !”

Il y a un gros problème dans leur discours : les intégristes musulmans sont également des lesbophobes réactionnaires. sur une échelle de valeur objective, ils sont pires que ceux de la “Manif pour tous”, le mouvement essentiellement catholique-conservateur contre lequel Marguerite Stern a été une des rares à faire des actions pro-LGBT (d’autres déjà, ne voulant pas froisser les musulmans conservateurs sur ce sujet).

Youssef al-Qaradawi, une référence de l’islamisme et des Frères Musulmans, qui anime sa propre émission sur Al Jazeera, estime qu’il faudrait jeter les LGBT du haut d’un immeuble (“d’un mur” dans le texte). Il l’a écrit dans son livre qui est une des principales références de l’islamisme : Le licite et l’illicite”.

Pendant des années il était invité chaque année au congrès de l’UOIF, les Frères Musulmans français, pour faire un discours. Evènement où on trouvait Marwan Muhammad (ancienne figure du CCIF), qui y expliquait à la tribune que “ça doit couter cher dans ce pays de salir les musulmans”. Lors de l’assassinat de Samuel Paty, Muhammad a cru pertinent de prendre tout le monde pour des imbéciles en expliquant qu’il n’aurait rien à voir avec les “Muslim Brotherhood”… jusqu’à ce qu’il se réjouisse que les Frères Musulmans américains (le CAIR) proposent d’héberger le CCIF alors menacé de dissolution. Les grands écarts de Marwan Muhammad resteront une masterclass de duplicité de l’islamisme dans les sociétés occidentales. C’est inévitable quand on veut mener un tel combat avec une approche faussement progressiste.

Fin de la première décennie des années 2000, avec la montée en puissance des Frères Musulmans dans notre pays et la visibilité qui l’a accompagné, l’immonde Youssef Al-Qaradawi a fini par être interdit de séjour en France.

Il est toujours utile de rappeler que les Frères Musulmans sont financés par le Qatar, tout comme le média Al Jazeera qui diffuse leur point de vue.

Le Qatar punit de mort l’homosexualité. Mais ce serait peut être de l’islamophobie de le rappeler ?

Depuis cette époque, l’islamiste Marwan Muhammad a créé la plateforme “Les Musulmans” et l’UOIF est devenue “Musulmans de France”.

Les nouvelles vitrines des Frères Musulmans permettent de comprendre leur objectif : incarner les musulmans de France (avec le soutien de l’ultragauche pro-islamiste et tout ce que l’on peut trouver d’opposants à la laïcité française, dont le soft power américain).

Tout cela n’empêche pas Alice Coffin d’apporter une caution à l’un de leurs organes de propagande médiatique. Ou encore au groupe militant intersectionnel “Collages Paris” de diffuser cette dernière.

Il est vrai que les LGBT qui ont été massacrés par ces gens ne pourront plus s’en plaindre pendant que le random narcissique qui consomme du “LGBTQ” ne fera que lire et soutenir.

La meilleure appellation pour cette mouvance islamiste ostensiblement soutenue par le Qatar et la Turquie à laquelle s’associe l’ultragauche pro-islamiste est certainement “extrême droite musulmane”.

La formule vient de la sociologue algérienne Marieme Helie Lucas.

L’islamo-nationalisme turc, bien ou pas bien selon les “antifas” ? on ne sait plus.

Le communiqué de ce groupe “LGBTI” a raison de rappeler l’attaque de  la Maison de la Mésopotamie à Lyon par le groupe islamo-nationaliste turc “Loups Gris” (pour la dénoncer). C’est encore l’occasion de rappeler que l’extrême droite turque était fortement présente au sein du CCIF que se sont acharnés à défendre les militants antifas, notamment ceux du site Acta Zone (les mêmes individus que ceux de l’Action Antifasciste Paris-Banlieue).

De nombreux responsables locaux du CCIF étaient membres de l’association islamiste turque Mili Gorus. Le CCIF était fortement liée à l’extrême droite turque pro-Erdogan. On la retrouvait régulièrement à la tribune des évènements du CCIF.

David Bizet alias “Davut Paşa”, ancien responsable du CCIF d’Alsace et militant pro-Erdogan avait affirmé son soutien au Sultan de Bruneï lorsqu’il avait instauré la peine de mort par lapidation pour punir l’homosexualité entre hommes et l’adultère. Il reste l’exemple le plus caricatural et médiatique de cette réalité.

A gauche, cet ex-responsable local du CCIF

Uživatel Fallait Pas Supprimer 📸 na Twitteru: „Ces 2 tweets supprimés de Davut  Paşa @DaoudPacha... Oui, le tweet "mon compte a été piraté" est également  supprimé 🤦‍♂️… https://t.co/UxBTNW6fsw“
Source : le compte @FallaitPasSuppr https://twitter.com/fallaitpassuppr/status/1114079491008212997

A droite, les antifas d’Acta Zone qui parlent du CCIF.

Les faux féministes adeptes du queer et de l’alliance avec les islamistes vont jusqu’à présenter l’intégrisme musulman comme étant quelque chose de “cool”. Exemple avec le groupe féministe “Ni Una Menos” qui a cru pertinent de faire un tweet pour montrer que l’on pourrait être voilée et lesbienne… ce qui est stupide compte tenu de l’idéologie réactionnaire et patriarcale que représente le voile islamique. Il faut relever que la réaction hostile des intégristes musulmans contre cette initiative de communication pourtant à leur avantage a été sans appel

Bref la question à poser est la suivante. Pourquoi les antifas aiment les islamistes à ce point et reprennent l’étendard frériste de “l’islamophobie” dès que l’occasion de rédiger un communiqué se présente ?

Les islamistes sont cohérents. Ils ont tout à gagner à faire prospérer leur influence en occident en étant présentés sous un angle progressiste, malgré l’évidence qu’ils ont une idéologie contraire. Mais pourquoi cette trahison de milieux d’ultragauche occidentaux soi-disant “alliés LGBT” à ce qu’ils prétendent défendre voire être eux-mêmes ?