Dans un article publié lundi, le média proche de l’islamisme a critiqué, une fois n’est pas coutume, le président turc. Mais seulement pour inventer un fantomatique mouvement de “féministes voilées” turques qui s’opposeraient à lui. Un mouvement qui n’a pratiquement aucune existence sur place.

Cette fake news est démentie par nos contacts en Turquie. Les féministes du monde arabo-musulman se battent contre le patriarcat musulman et l’intégrisme dont le voile est un symbole.

Si quelques femmes voilées ont pu se trouver dans les cortèges du fait de l’ampleur de la mobilisation, elles ne représentent qu’elles mêmes en portant un voile. Ces femmes, libres de participer aux manifestations, sont parfois introuvables dans les cortèges.

Jugez vous-mêmes de la réalité du féminisme sur place. Le vrai féminisme sur lequel Edwy Plenel et son équipe crachent toute honte bue :

Médiapart au service de la stratégie des Frères Musulmans en Occident

Peu de gens se sont laissés avoir par cette propagande de Médiapart qui vise à faire de la publicité pour le faux “féminisme” voilé “anti-islamophobe”. Une manipulation politique mise en avant en France avec la complicité de ce qu’il reste d’idiots utiles “libertaires” ou trotskistes pour accepter de la cautionner en 2021.

Nous avons déjà débunké ce que cette manipulation du féminisme voilé cache vraiment, et nous allons continuer de le faire.

En Turquie, il existe effectivement un faux féminisme islamiste proche des Frères Musulmans et d’Erdogan comme celui qui se développe chez nous.

L’association la plus représentative de ce courant se nomme la KADEM. Elle soutient Erdogan, se déclare “ni pour ni contre” les manifestations féministes, et accueille le recul des droits des femmes “avec compréhension”… au nom de la lutte contre les LGBT (puisque là bas, ils n’ont pas besoin des “transactivistes” pour prospérer).

On peut vous assurer que cette organisation représente davantage Erdogan que les femmes turques, tout comme Médiapart.

Afin de promouvoir le voile islamique, des occidentaux amis des islamistes citent une nuance grise-sombre de ces principaux courants. L’association musulmane “Havle” qui se déclare pour le traité de protection des droits des femmes. Elle ne représente pratiquement personne dans le mouvement féministe turc. Cette coquille vide religieuse n’est pas davantage LGBT friendly quand elle préfère évacuer la défense des LGBT du sujet plutôt que de prendre leur défense.

Présage ? Médiapart cite dans son article bidon la pauvre Konca Kuris comme modèle de ses fausses “féministes voilées”. Cette féministe qui mélangeait islamisme et féminisme avec beaucoup d’incohérence. Elle a fini par se faire tuer par les islamistes qu’elle avait approché après avoir finalement dénoncé la place des femmes dans l’islam… Une leçon pour le vrai féminisme à propos des intégristes religieux.

Assez de mensonge

By Brutal Poulet

Compte Twitter : @brutal_poulet