L’autocrate islamonationaliste n’est pas seulement hostile à ses voisins territoriaux directs.

Erdogan estime que la Turquie “est le seul pays capable de diriger le monde musulman”.