MAJ 16h15 : Rachad Galali, député kurde originaire de Makhmour, a affirmé à l’AFP que le bombardement aérien avait visé “un jardin d’enfants près d’une école” dans le camp de Makhmour qui abrite des réfugiés kurdes de Turquie.

Trois civils ont été tués ce samedi dans le bombardement d’un drone turc sur un camp de réfugiés dans le nord de l’Irak, que le président turc Recep Tayyip Erdogan avait récemment menacé de “nettoyer”, a indiqué à l’AFP un député kurde.


Dans les alentours de 13h55 (heure locale), des avions de reconnaissance turcs munis de missiles SIHA ont bombardé le camp de réfugiés kurdes de Makhmour qui abrite 13000 civils. 

Selon un premier bilan provenant de sources locales, trois personnes ont été tuées et deux autres blessées dans le parc situé dans le centre du camp.

Le Congrès nationale du Kurdistan (KNK) avait publié vendredi une déclaration appelant le HCR à protéger les réfugiés du camp de Makhmour.

Source : Rojinfo

By Brutal Poulet

Compte Twitter : @brutal_poulet